Tous les enfants sont des artistes. Souvent, ils l'oublient en devenant adultes. Il arrive aussi que la créativité reste vivante, indispensable, comme l'air que l'on respire, comme la liberté.

Après la pratique instinctive, est venue la pratique construite, aux Beaux Arts et par d'autres apprentissages. Ensuite, tout oublier pour savoir, pour que chaque pas fasse le chemin. La navigation se fait à l'estime, les azimuts sont toujours d'actualité.


Je ne suis pas dans le concept, je suis. La nature inspire mon travail. Par la matiére, par l’outil et le geste se transpose ce qu’elle offre. Tout ... naturellement. En ce moment, c’est une matière vivante, simple et noble, qui s’impose comme une évidence : le bois.


Apres la nature, il y a les choses fabriquées ou manufaturées, vues sans référence à leurs fonctions usuelles, elle sont matière à métamorphoses comme ces découpages de tableaux, tissage et métissages. Autant de transfigurations salutaires, mise en scéne de fragments associés à des matériaux en contrastes affinitaires.


Ces destructurations impertinentes trouvent leur pertinence dans une ré- création jubilatoire.